velasquez, las meninas, yann minh, yann nguyen quang minh,yann n'guyen quang minh, yann n'guyen, yann n guyen, yann guyen, yan nguyen, yan n'guyen, nooville, noomuseum, nootopie, noonautes, noonaute, nooscaphe, noocrypte,
 




The mirror point of view

Le point de vue du miroir


A computer graphic analysis of the Velasquez's Painting : Las Meninas by Yann Minh

 

Download the video animation : Mirror point of view movie
Telecharger l'animation video : Le point de vue du miroir


Velasquez Alcazar Palace


Click here to see a web 3d simulation of the Velasquez's painting : Las Meninas
Cliquez ici pour voir une simulation en Web 3D du tableau de Velasquez : Les Menines
Web 3D Velasquez, las Meninas



Téléchargez les versions haute définition pour votre ordinateur (HD stand alone versions):

Macintosh Intel :
Mac Intel stand alone version

PC
Windows PC Stand Alone Version


 

Visit also The 3D version of the Menines in Second Life here :

Visitez aussi la version en 3D du tableau des Menines dans Second-Life ici :


http://maps.secondlife.com/secondlife/Cimarac/244/83/23
Velasquez meninas in 3D in Second Life

 

In June 2008, for a conference about prehistory of cyberculture in the Bibliothèque Francophone in the metaverse of Second Life, I decided for this conference, to build a 3D model of the Velasquez's Painting, Las Meninas, without knowing that this model has been done in 1978 by Philippe Comar as a sculpture. http://www.museupicasso.bcn.cat/meninas/ambits_sala_e_en.htm So, nothing new. The interesting thing is that I arrived with the computer graphics, to something similar, with just a difference : Philippe Comar think that the mirror reflect the mirror painted in the canvas... the mirror reflect himself ... well... It seems not. The 3d building of the painting show that the image on the canvas, is not a double feed-back with "Las meninas" painted in the painting, but a portrait of the King and the Queen bigger than nature, and reflected by the mirror. http://mucri.univ-paris1.fr/mucri11/article.php3?id_article=133

En juin 2008, pour une conférence sur la préhistoire de la cyberculture, à la bibliothèque francophone, dans le metaverse de Second Life, j'ai décidé pour cette conférence de modéliser en 3D la peinture de Velasquez, Las Meninas, sans savoir que cette modélisation avait été faite en 1978 par Philippe Comar, qui a concrétisé son analyse sous la forme d'une très belle sculpture. http://www.museupicasso.bcn.cat/meninas/ambits_sala_e_en.htm donc rien de nouveau dans cette analyse, sinon, que j'arrive, sans être influencé, à des proportions similaires, avec quand même une différence importante : Philippe Comar pense que le miroir reflète le miroir peint sur la toile... le miroir reflèterait sa propre peinture... et bien il semblerait que non. La reconstruction en 3d montre que l'image peinte par Velasquez, n'est pas une double mise en abîme "des Ménines" peinte dans les Ménines, mais un portrait du roi et de la reine plus grands que nature; lequel portrait étant ce qui est reflété par le miroir. http://mucri.univ-paris1.fr/mucri11/article.php3?id_article=133

 

In the famous painting of Velasquez, "Las Meninas", exposed in the museum of Prado in Madrid, one of the main questions is :
Who Velasquez is looking at and painting ?

Dans la fameuse peinture de Velasquez,"Las Meninas" exposée au musée du Prado à Madrid, une des question que pose le tableau est : qui Velasquez est il en train de regarder et de peindre ?


Velasquez-Las Meninas-

 


The reflection in the mirror if it is really a mirror (1) seems to indicate that Velasquez is painting the King and the Queen of Spain, standing at the same place than us, the 21th century spectators of this painting, looking to this scene throught the net, and, to whom all the regards of those people from the past are converging centuries after centuries.
1 - (the differences in the graphic processing and light, with the others paintings lead to this interpretation )

 

Le reflet dans le miroir, si c'est vraiment un miroir (1) semble indiquer que Velasquez fait un portrait du roi et la reine d'espagne, debouts à la meme place que nous, spectateurs, du 21me siècle, qui observons cette scène à travers l'internet, et vers qui tous les regards de ces gens du passé convergent, siècles après siècles.
1- (la différence de traitement graphique par rapport aux tableaux représentés au dessus, permet de déduire qu'il s'agit bien d'un miroir)


Velasquez-Las Meninas-

 


So, for this subtil immersion game, this painting is famous, and for me emblematic of the prehistory of cyberculture. Every spectator who stand front this painting in the museum of Prado in Madrid, or in a reproduction is Immerged in the court of Spain at Velaquez century. By his famous mirror game, we are the heroes of this painting, an immersive video game before there existence.But... what does the mirror reflect ?
Does this mirror reflect the two people standing out of the image at the spectator place, in front of the infanta Margarita, or does it reflect the canvas on the easel in front of Velasquez ?

Cette peinture est célèbre pour ce jeu immersif subtil de mise en abîme, et il est pour moi emblématique de la préhistoire de la cyberculture: Chaque spectateur qui se tient devant ce tableau au musée du Prado à Madrid, ou qui regarde une reproduction, se retrouve immergé dans la cour du roi d'Espagne à l'époque de Velasquez. Par son célèbre jeu de miroir, c'est un tableau dont nous sommes les héros, un jeu vidéo immersif avant l'heure.Mais que reflète le miroir ?
Reflète t'il les deux personnes qui se tiennent debout en dehors de l'image, à la place du spectateur en face de l'infante Marguerite, ou reflète t'il la toile posée sur le chevalet devant Velasquez ?

Velasquez-Las Meninas-

 

Velasquez seems to look a us, but the infanta is looking someone on our left.. who is it ? Are we the King, or the Queen ?

Velasquez semble nous regarder, mais l'infante regarde quelqu'un d'autre à notre gauche.. qui est-ce? Somme nous le roi, ou la reine ?


Velasquez-Las Meninas-

 

Often the light in the aristocracy's portraits, is coming from the left, here, the light is coming from the right... why ?

Souvent, dans les portraits d'aristocrates, la lumière vient de la gauche, dans ce tableau, la lumière vient de la droite... pourquoi ?


Velasquez-Las Meninas-

 

A very interesting thing you can see in the high definition version of the canvas, online with google, is that Don José Nieto Velasquez, is not opening or closing the curtain, as Daniel Arasse and Michel Foucault wrote, but he is opening a strange door...
strange, because the doorknob is very low, around 1m30, the right level for a child or a dwarf...
what is the secret of this strange door where the light and the vanishing points lead ? we will never know, because the Palace had burn.
Look at the very high definition version of the canvas on google earth : seek "Museo Nacional del Prado: masterpieces" and select or click "The family of Felipe IV, or Las Meninas"
or, more easy, download this link
http://www.noomuseum.net/noomuseum/Technical%20details.kmz and open it in Google Earth.
So you will be able to zoom to the hand of Don José Nieto Velasquez, and see the knob by yourself.

Une chose très intéressante, qu'on peut voir sur la version haute définition mise en ligne par google, c'est que Don José Nieto Velasquez, vers qui convergent toutes les perspectives du tableau, n'est pas en train de repousser le rideau, comme l'ont écrit Daniel Arasse et Michel Foucault, mais il a la main sur un étrange loquet de porte...
étrange car cette poignée est très basse, à environ 1m 30 du sol, à la hauteur d'un enfant ou d'un nain...
vers quels secrets cette porte nous conduit-elle ? Nous ne le saurons sans doute jamais car le palais à brulé...
Regardez la version en très haute définition du tableau, sur google earth. : cherchez "Museo Nacional del Prado: masterpieces" et selectionnez ou cliquez "The family of Felipe IV, or Las Meninas"
ou, plus simple, téléchargez ce lien
http://www.noomuseum.net/noomuseum/Technical%20details.kmz et ouvrez le dans Google Earth. Ainsi vous pourrez zoomer jusqu'à la main de Don José Nieto Velasquez, et voir la poignée par vous même.


Don Jose Nieto Velasquez, doorknob hand

 

 

An easy way now, to have some answers to those old questions, is to rebuild this scene in virtual, with a 3D computer graphic software.The perspective analysis of the image should be easy, because it is what we call a "one point"perspective image.
The lines of the ceiling, the right wall and the canvas on the wall leads to the vanishing point and give us the position of the horizon line.

Un façon simple de répondre à ces vieilles questions, est de reconstruire cette scène en virtuel, avec un logiciel de 3D. L'analyse de la perspective dans cette scène devrait être simple, car c'est une scène frontale, avec un point de fuite unique.
Les lignes du plafond, du mur de droite et des toiles sur le mur convergent vers un point de fuite qui nous donne la ligne d'horizon.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

 

But there is a little problem.
The vanishing points lines of the ceiling and the paintings on the right wall are not converging exactly to the same point on the horizon line as they shoulds. It seems that, for Velasquez, it was not necessary to have a geometrical precision to build his painting. And, by many way, he was right, nobody care in front of this painting, if they are more than one vanishing point. But for me it is a problem. I decide to choose the zone where most of the vanishing lines are converging, around the hip of they leads around the hip of Don José Nieto Velazquez, the Queen's Chamberlain. Who stand in the back door.

Mais il y a un petit problème.
Les lignes de fuite du plafond, et des peintures accrochées sur le mur de droite, ne convergent pas vers le même point de fuite comme elles devraient. Il semblerait que Velasquez ne s'est pas embarassé d'une précision géométrique pour construire sa peinture. Et d'une certaine façon il n'avait pas tort, car personne en face de ce tableau ne s'inquiète de savoir si les points de fuite convergent bien vers le même endroit.
Mais pour moi, c'est un vrai problème. Je décide de choisir la zone où convergent les lignes de fuite principales, près des hanches de Don José Nieto Velazquez, le chambellan de la reine qui se tient dans l'encadrement de la porte du fond.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

Even if they are not exactly delineate, the vanishing points allow me to draw the shape of the room. In this image you can see the back wall in dark blue, the ceiling in green, the right wall in purple, and the floor in yellow.

Même s'ils ne sont pas exactement repérés, les points de fuite me permettent de dessiner la forme de la piece. Dans cette image vous pouvez voir le mur du fond en bleu sombre, le plafond en vert, le mur de droite en mauve, et le sol en jaune.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

I can enter those data in Cinema 4D from Maxon, the 3D computer graphics software I use for graphics productions. And I obtain quite quickly a beautiful and realistic 3D model of the scene.

J'entre ces données dans Cinema 4D de Maxon, le logiciel de modélisation et de rendu 3D professionnel que j'utilise pour mes productions. Et j'obtiens rapidement un beau modèle de la scène relativement réaliste.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

After adjusting the positions of the characters, I can move around the scene. I have put a camera at the place where should be the spectator to see the perspective like that.
It is quite far from the group. And i think it should be possible to test an other focal point for the camera, to be closer to the group. Also, The windows of the right wall seems to much narrow... but maybe... it is not impossible... the drawnings of the Alcazar show narrow windows.

Après avoir ajusté la postion des personnages, je peux bouger autour de la scène. J'ai posé une caméra vidéo sur son trépied, à l'endroit où le logiciel a positionné sa propre caméra.
C'est relativement loin du groupe. Et je pense qu'en testant une autre focale pour la caméra, on doit pouvoir la rapprocher des personnages.
Les fenêtres sur le mur de droite me semblent aussi un peu étroites... mais pourquoi pas... ce n'est pas impossible... les rares représentations du palais de l'Alcazar montrent des grandes fenêtres étroites en façade.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

I put on the canvas the mirror's image of the original painting, but inverted. so I will see if it appear in my own mirror in the 3D modèle.

J'ai posé sur la toile, l'image inversée du miroir provenant de la peinture originale, ainsi je verrai si elle apparaît dans mon propre miroir dans le modèle 3D.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

 

Magic ! The mirror on the wall in my 3D modèle reflect the canvas on the easel, not perfectly, but this default position à 0° / 0° even imprecise, show the canvas, and not the spectator.

Magique ! ça a marché. Le miroir sur le mur, dans mon modèle 3D reflète la toile sur son chevalet. Ce n'est pas parfait, mais cette position par défaut à 0° / 0° bien qu'approximative, montre la toile, et non pas le spectateur.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

To see the Canvas perfectly, I must rotate the mirror, of 1,8°. in horizontal, and 1,2°. in vertical. (the nail on the wall )

(in a painter workshop, there is often a mirror behind the painter, to reflect the canvas, that help to see the imperfections of the paintings)

Pour voir le tableau parfaitement, je dois faire tourner le miroir, de 1,8°. en horizontal et de 1,2°. en vertical (le clou dans le mur qui suspend le tableau)

(Dans les ateliers d'artistes il y a souvent un miroir derrière le peintre, pour refléter le tableau. La réflexion, en inversant la vision, pemet de mieux voir les défauts de l'oeuvre)


Velasquez-Las Meninas-

 

 

 

To see the spectators (us or the king and the queen), I must rotate much more the mirror, of 7,4°. So much that my mirror modèle get inside the wall, and I was also obliged to move it away from the wall at a distance of 14cm.. very far from the nail..The two characters are more littles than in the original image of the mirror, and the most important, we can see the backs of the peoples who stands in front the king and the queen...

Pour pouvoir voir les spectateurs ( nous, ou le roi et la reine), je dois faire tourner beaucoup plus le miroir, de 7,4°. Une valeur tellement grande que mon modèle de miroir pénètre à l'intérieur du mur, et je dois l'éloigner du mur d'une distance de 14cm, tres loin de son crochet...Les deux personnages sont plus petits que dans le reflet original du miroir, et le plus important, c'est que dans cette orientation nous voyons les silhouettes des personnes qui s'interposent entre le miroir et le roi et la reine.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

Of course, I need to build a realistic modèl of the Queen and the King, but we can see anyhow that the proportions of my mannequins are differents from the original reflection.

BIen sur, il faudra que je modélise un modèle plus réaliste de la reine et du roi, mais les mannequins mettent en évidence dans tous les cas que les proportions ne sont pas les mêmes.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

For some unknow reasons for me, in the aristocracy's portraits, usually the light come from the left side.
http://cat.inist.fr/?amodèlee=afficheN&cpsidt=16542369
And most of the paintings of Velasquez respect this tradition. But not in this image... because this is the reverse shot of the main painting, only visible in the mirror : the portrait of the king and the queen where the light is in the good direction from left to right.

Pour des raisons qui me sont inconnues, dans les portraits d'aristocrates de la renaissance, la lumière vient de la gauche, mais pas dans ce tableau car c'est le contre champ de la peinture principale qui n'est visible que dans la reflexion du miroir : le portrait du roi et de la reine, dont la lumière est correctement orientée de gauche vers la droite.


Velasquez-Las Meninas-

 

 

The point of view, of the mirror.

Le point de vue du miroir...


Velasquez-Las Meninas-

 

 

An other very nteresting "mise en abime" in this painting, is those mythological references through the Jordaens and Titian copy hooked on the back wall upper the mirror. ... humans in contest with gods... ( Ovide, Arachnée & Thyresias)
http://mucri.univ-paris1.fr/mucri11/article.php3?id_article=133

Une autre mise en abime intéressante dans ce tableau, est en rapport avec les références mythologiques décrites par les copies de tableaux de Titien, et Jordaens accrochées au mur du fond au dessus du miroir...
... des humains qui entrent en concurrence avec les dieux. (Les métamorphoses d'Ovide, Arachnée et Thiresias)
http://mucri.univ-paris1.fr/mucri11/article.php3?id_article=133


Velasquez-Las Meninas-

 

 

 

 

just for the fun, the beautiful anamorphosis of the right wall generated by the perspective projection of the 3D "camera mapping"

juste pour le plaisir, la très belle anamorphose du mur de droite générée par la projection 3D en "camera mapping".


Velasquez-Las Meninas-

Visit my forum the noocrypte, to make comments about this analysis

Visitez mon forum, la noocrypte, pour faire des commentaires sur cette analyse.


Vers yannminh.org
yannminh.org


mailto:yminh@yannminh.org

index